Les Dossiers Bangle #19 : « Une Personne à la moralité douteuse »

BANQLorsque nous avons quitté John Bangle la dernière fois, il était alité, occupé à dicter son testament au notaire public Henry Crebassa. Un peu plus d’un mois plus tard, soit le 25 mars 1814, le Général Sir George Prevost autorisait le placement de six hommes dans l’établissement pour invalides de William Henry (de nos jours, la ville de Sorel). Démunis, ces hommes avaient probablement adressé une réclamation au Général Prevost pour obtenir un tel privilège. Parmi ces hommes, on ne retrouve nul autre que John Bangle. Lire la suite

Trésor des Archives : Votre ancêtre du District de Montréal exerçait-il son droit de vote au XIXe siècle?

Alors que je consultais Pistard, le moteur de recherche de Bibliothèque et Archives nationales Québec, je suis tombée par hasard sur quelque chose de vraiment intéressant que j’aimerais partager avec vous.

Si votre ancêtre vivait au Bas-Canada dans les années 1820, 1830 et 1840, vous n’ignorez sans doute pas comment il peut être utopique d’espérer retrouver sa trace en comptant uniquement sur les recensements canadiens de 1825 et de 1831. Bien sûr, on y mentionne, en plus du nom du chef de famille, le nombre de personnes présentes dans la maison, répertoriées par tranche d’âge, mais c’est à peu près tout ce qu’on peut en tirer. Lire la suite

Les Dossiers Bangle #18 : Le Testament de John Bangle

BANQJ’ai déniché tellement de documents depuis peu concernant John Bangle que je suis incapable de garder ce qui suit pour moi, surtout, qu’à ma connaissance, il s’agit là d’informations inédites. Ces nouveaux documents prouvent que John Bangle et Marie-Louise Quevillon (ou Couvillon) étaient toujours vivants et mariés en 1820; que Mary Bangle qui a épousé le soldat William Hogan en 1810 à Sorel est bien la fille de notre John Bangle; et qu’enfin tout semble indiquer que pendant les vingt premières années du XIXe siècle, John vivait à Sorel (William Henry, à cette époque). Lire la suite

De retour après la pause

img_6569-1

Je célèbre la Semaine nationale de la généalogie avec la découverte de documents sur John Bangle aux Archives à Montréal. Un immense merci à mon amie Marie-France pour son aide précieuse. Quelle belle journée!

Vous avez sans doute remarqué que je me suis faite plutôt discrète ces derniers temps. Plusieurs personnes se sont inquiétées de mon silence et je dois avouer que vos messages m’ont beaucoup touchée. Lire la suite

Quarante jours | Jour 14 | Une journée aux Archives

fullsizerender-126Ah! le plaisir de se retrouver à la maison! Tout juste avant mon départ pour Saint Louis, j’avais repéré, dans le répertoire d’un notaire, quantité de contrats concernant la famille Arpajou (je travaille actuellement sur les ancêtres de Sophie Arpajou, épouse de Charles Tourville). Alors que je parcourais un de ces documents, voilà que j’aperçois le nom de Bangle. Lire la suite

Quarante jours | Jour 12 | De retour à Saint Louis — Visite de la ville et de la bibliothèque de généalogie

img_6287Après un séjour très agréable à Springfield en compagnie de mon amie Diane, déjà, tôt dimanche dernier, est arrivé le moment de se dire au revoir. Elle a donc pris la route vers l’aéroport de Springfield et moi, celle de Saint Louis, où je devais prendre l’avion pour Montréal en fin de journée. Quelques heures devant moi, donc, pour explorer la ville avec les yeux d’une touriste. Lire la suite

Quarante jours | Jour 11 | Au revoir Springfield, IL et le Congrès de la FGS 2016

IMG_6019 2Me voilà donc de retour à la maison après avoir assisté au Congrès de la FGS, à Springfield, en Illinois. J’aurais tant aimé publier quotidiennement sur ce blogue, mais c’était tout simplement impossible. La première conférence commençait à 8 h et la dernière se terminait à 18 h, laquelle était suivie d’un événement en soirée. Lire la suite

Quarante jours | Jour 7 | Bye bye Saint Louis et bonjour Springfield!

IMG_6019 2Je pourrais vous raconter que le Jour 6 a été synonyme de détente avec la visite de la Gateway Arch, de l’ancien Courthouse et de l’ancienne cathédrale. Mais une généalogiste résiste difficilement à l’appel d’une bibliothèque ou d’un dépôt d’archives. Après avoir déambulé dans Saint Louis durant toute la matinée, je me suis donc tout naturellement dirigée vers la St. Louis County Public Library (un étage entier y est consacré à la généalogie) où le personnel est enthousiaste et attentionné. J’y ai recherché des gens qui vivaient à Cahokia en Illinois, et à Ste. Genevieve au Missouri (quelle coïncidence!). Quant à Liz Loveland, qui était également à la bibliothèque, elle a fait une découverte sensationnelle. Lire la suite