Quarante jours

Missouri History Museum - Front 2012Quarante : c’est le nombre magique. Je passerai quarante jours plongée dans les recherches. C’est mon cadeau, j’en rêvais depuis des années. Des vacances généalogiques, des vraies! Mais pas tout de suite, seulement dans… quarante jours!

Quels sont mes projets? À vrai dire, je ne comptais pas vous en révéler les nombreux détails sur-le-champ quand même! Mais sachez que je pars sur les chapeaux de roues. Vous, qui me lisez régulièrement, où pensez-vous que je projette d’aller depuis une éternité? Lire la suite

Un homme disparu enfin retrouvé après des décennies de recherches : Louis Rail (env. 1798-1854)

recherche theme_1Après un mois plutôt occupé (ChallengeAZ 2016), j’ai fait quelques investigations sur Internet et j’ai réalisé que grâce à Family Search j’avais accès aux registres de la paroisse Sainte-Famille de Cahokia, en Illinois. Pour ceux d’entre vous qui l’ignoreraient, Cahokia est située dans le comté de Saint Clair, en Illinois, sur les rives du Mississippi, presque en face de la ville de Saint Louis, au Missouri. Lire la suite

ChallengeAZ 2016 | Z comme Zelda

ZeldaPeut-être vous rappelez-vous l’article que j’ai écrit sur Oneida Alexander il y a quelque temps. Comme je n’avais personne parmi les Hubou-Tourville dont le prénom commençait avec la lettre Z, j’ai pensé à sa fille Zelda (Lillie de son véritable prénom). Elle a défrayé la chronique à la fin du XIXe siècle pour avoir fait une tentative de suicide à la suite d’une amourette. Avez-vous déjà trouvé une illustration concernant un de vos ancêtres? J’ai été étonnée lorsque je suis tombée sur celle-ci dans un article du St. Louis Post-Dispatch (édition du samedi 3 avril 1897). Encore une fois, vive les journaux!


Les statistiques

Lettre Z : 0 % de l’alphabet chez les Hubou-Tourville.


challengeaz2016

Le ChallengeAZ 2016 est proposé par Sophie Boudarel de La Gazette des ancêtres

ChallengeAZ 2016 | Y comme Yvon

ogunquit200En vacances dans le Maine, à Ogunquit, je me suis souvenue d’une vieille histoire qui, encore aujourd’hui, arrive à nous faire sourire.

Nous voici donc à Ogunquit, pour le long weekend de mai. Alors que mon beau-frère Yvon, ma soeur Danielle et moi flânons dans une librairie d’occasion, Danielle se tourne vers moi et me montre ce livre de la célèbre collection jeunesse La Bibliothèque verte, en français bien sûr, faisant figure d’extraterrestre parmi toutes ces oeuvres littéraires anglaises pour adultes. Un fou rire incontrôlable nous prend. Durant l’année qui a suivi, le sujet resurgissait régulièrement avec fous rires à l’avenant. Pourquoi ne l’ai-je pas acheté? disait-elle. Le printemps d’après, de retour à la librairie, Danielle et moi nous précipitons, puisque la première qui le retrouvera aura l’honneur d’accueillir l’oeuvre dans sa bibliothèque. Étonnement, stupeur : le livre n’est plus là! Sérieusement, qui a bien pu l’acheter?

Au Noël suivant, je n’arrête pas de faire des blagues : oh! j’ai hâte de recevoir Ma vie de clown en cadeau! Trois semaines plus tard, lors de mon souper d’anniversaire, pensant avoir reçu tous mes cadeaux, Yvon me tend un paquet, l’air triomphant, et me dit : un p’tit dernier. Avant même de l’ouvrir, je m’écrie : Ma vie de clown! Et ma soeur de me regarder, l’air perplexe. C’était effectivement ça, Danielle n’en revenait pas! Et Yvon de nous raconter comment il avait réussi à se faufiler à la librairie avant nous pour l’acheter pour ensuite aller le cacher dans l’auto alors que nous étions probablement en train de digérer notre déception. Dire qu’il a gardé ce secret pendant huit mois! Il est taquin notre Yvon!


Les statistiques

Lettre Y : moins de 1 % de l’alphabet chez les Hubou-Tourville.

Seulement une Yvette et deux Yvonne!


challengeaz2016

Le ChallengeAZ 2016 est proposé par Sophie Boudarel de La Gazette des ancêtres

ChallengeAZ 2016 | X comme inconnu

J’avoue être surprise, car même si c’est encore trop, on ne compte que 15 enfants dont le nom de famille est Hubou ou Tourville ayant été inhumés sans avoir été baptisés au préalable. Ces 15 enfants viennent donc s’ajouter au nombre des 1 037 personnes ayant fait l’objet d’une compilation afin d’établir les statistiques pour ce ChallengeAZ. Je m’attendais à beaucoup plus, mais il faut considérer qu’un grand nombre de nouveau-nés baptisés sont décédés en bas âge, soit avant l’âge d’un an. J’aurais préféré avoir à écrire à propos de la vie d’un Xavier pour la lettre X, cela aurait été moins triste.


Les statistiques

Lettre X : 0 % de l’alphabet chez les Hubou-Tourville.


challengeaz2016

Le ChallengeAZ 2016 est proposé par Sophie Boudarel de La Gazette des ancêtres

ChallengeAZ 2016 | W comme William

Mon grand-père paternel était fils unique, mais il avait des demi-soeurs et des demi-frères, notamment William Tourville, quelquefois appelé Guillaume (aucune photo de lui, malheureusement), né du premier mariage de mon arrière-grand-père Joseph Tourville et de Georgiana Dufault. D’après ce que ma mère m’a raconté, il était cigarier. Elle me disait qu’on l’appelait Ti-Roi, et pour cause, il est né le 6 janvier 1872 à Montréal; il est décédé en 1949. Ma mère n’aura pas connu sa première épouse Delodia Rivest, décédée en 1928, mais plutôt sa deuxième, Marguerite Leclair.


Les statistiques

Lettre W : 2 % de l’alphabet chez les Hubou-Tourville.

Beaucoup de William! Puis, Walter, Warren, Wesley et Wilfred.


Le plus rigolo

Weirfred!


challengeaz2016

Le ChallengeAZ 2016 est proposé par Sophie Boudarel de La Gazette des ancêtres

ChallengeAZ 2016 | V comme Valérie

valerie rose tourvilleEncore heureuse d’avoir la photo d’une personne dont le prénom commence par la lettre V (il n’y en a que six—même si je triche encore). Valérie Rose est née en 1850; elle et Alphonse Tourville ne sont âgés que de dix-sept ans lorsqu’ils se marient en 1867. Vers 1879, ils quittent Montréal pour s’établir à Chicago. De leur union naîtront douze enfants : cinq sont nés à Montréal, quatre à Chicago et trois au Nebraska. Elle est la grand-mère de Blanche et la mère de Frederick, nos vedettes des lettres B et F. Valérie est décédée en 1931 au Nebraska.


Les statistiques

Lettre V : moins de 1 % de l’alphabet chez les Hubou-Tourville.

Valérie, Victor, Vivian et Virgil, c’est tout!


Le plus rigolo

Votre choix?


challengeaz2016

Le ChallengeAZ 2016 est proposé par Sophie Boudarel de La Gazette des ancêtres

ChallengeAZ 2016 | U comme Ulric

Ulrich 2016Le voici, le seul, l’unique U de la famille Hubou-Tourville : Ulric Tourville, né et baptisé le 23 avril 1867 dans la paroisse Notre-Dame de Montréal. Fils de Louis Tourville et de Suzanne Bélec, il a émigré à Chicago avec ses parents vers 1880. Aux États-Unis, il sera connu sous le nom de Fred Ulrich. En 1893, il épouse Amanda Adams dans la paroisse Notre-Dame de Chicago. D’abord charpentier comme son père, il sera par la suite mécanicien d’usine. Vers 1925, il quitte Chicago pour s’installer à Syracuse dans l’État de New York où il décède en 1947.


Les statistiques

Lettre U : moins de 1 % de l’alphabet chez les Hubou-Tourville.


challengeaz2016

Le ChallengeAZ 2016 est proposé par Sophie Boudarel de La Gazette des ancêtres

ChallengeAZ 2016 | T comme Toussaint

toussaint 2016Vous pensiez bien que je n’allais pas rater l’occasion d’écrire (encore!) à propos de la lignée du Missouri! Je me demandais justement récemment si Toussaint devait son prénom à la date de sa naissance. Eh! bien, pas du tout, puisqu’il est né en juillet et non en novembre. Il porte tout simplement le nom de son parrain, Toussaint Vaudry. Toussaint a donné le même prénom à son deuxième fils. Tristement, tous deux mourront du choléra la même journée. Le fils de Toussaint fils, né posthume, a été baptisé Joseph Toussaint et sera mieux connu sous le nom de Joseph T.


Les statistiques

Lettre T : 1 % de l’alphabet chez les Hubou-Tourville.

La liste est courte : Thelma, Theodore, Théophile, Theresa, Thérèse, Thomas et, bien sûr, Toussaint.


Le plus rigolo

Tallas (aux États-Unis, du prénom Télesphore).


challengeaz2016

Le ChallengeAZ 2016 est proposé par Sophie Boudarel de La Gazette des ancêtres

ChallengeAZ 2016 | S comme Sophie

Sophie 2016Il arrive quelquefois, lorsque l’on ajoute un nom à notre arbre généalogique, que l’événement revête une signification toute particulière. Ce fut le cas, il y a de cela à peine deux semaines, au moment où j’ai entré les données concernant Sophie, ma petite-nièce (dixit mon logiciel de généalogie), le jour même de sa naissance. Elle porte le numéro d’identification 9934. Elle sera l’une de ces personnes nées à peine quelques semaines après le recensement canadien de 2016 et, dans quelques siècles, quelqu’un dira à ce propos : « Ah! zut, je ne la trouve pas, elle avait pourtant 10 ans en 2026! »


Les statistiques

Lettre S : environ 1 % de l’alphabet chez les Hubou-Tourville.

Beaucoup de Sophie et de Sophia! Sinon, Stephen, Sarah, Stanislas et Séraphin.


Le plus rigolo

Silas!


challengeaz2016

Le ChallengeAZ 2016 est proposé par Sophie Boudarel de La Gazette des ancêtres